Qu'est ce que l'AJI ?


L'AJI (anciennement appelée ACJ) est une maladie très douloureuse et souvent invalidante : les gestes les plus simples de la vie quotidienne deviennent vite très difficiles, voire impossibles. Environ 5000 enfants sont atteints en France. Elle peut apparaître à un âge très précoce et touche surtout les filles.
Les causes de l'AJI restent encore inconnues. Cette maladie survient brutalement. Arthrite signifie inflammation d'une articulation, le terme chronique implique une durée prolongée et juvénile indique que la maladie débute avant l'âge de 16 ans. Il en existe trois formes principales :

La forme systémique

Elle concerne 20% des cas. Elle apparaît souvent chez les jeunes enfants. Elle se caractérise au début par une fièvre très élevée, une éruption, parfois une péricardite. Sa gravité est liée à l'importance de l'atteinte articulaire, qui peut être invalidante dans certains cas.


La forme polyarticulaire

Elle s'observe dans 30% des cas, chez les enfants plus âgés, souvent des filles. Elle atteint de nombreuses articulations.


La forme oligoarticulaire


Elle touche peu d'articulations. Elle concerne 50% des cas. Elle survient souvent chez les petites filles. Le risque d'atteinte oculaire est important.

Les autres formes avoisinantes sont : les lupus érythémateux disséminés, les spondylartropathies et le rhumatisme articulaire aigu.


Quels sont les traitements ?


Il n'existe aucun traitement curatif, c'est à dire supprimant radicalement la maladie.

Les médicaments sont nombreux, ce sont surtout l'aspirine, les anti-inflammatoires et les corticoïdes, mais leurs effets sont souvent incomplets. Certains traitements comportent des risques qu'il convient d'apprécier en fonction de leurs avantages.

La rééducation articulaire est parfois indispensable, ainsi que la pose d'attelles ou d'appareillages.

La chirurgie comporte des infiltrations locales, en général des corticoïdes. Des opérations sont parfois nécessaires.


La recherche


C'est un domaine difficile, surtout lorsqu'il s'agit de maladies de l'enfant, car il comporte de nombreuses facettes.
La recherche, tout d'abord, de traitements mieux adaptés et mieux tolérés, est indispensable. Elle s'oriente ensuite vers la mise en évidence des causes, des mécanismes et des conséquences de la maladie. Beaucoup de progrès ont déjà été faits, mais il s'agit d'une recherche difficile et qui demande beaucoup de moyens. Un pas important a été franchi par la création en 1989 de l'Association de Recherche sur la Polyarthrite (ARP), association privée recueillant des fonds exclusivement destinés à la recherche sur les maladies rhumatismales, puis en 2007 avec la création de la Fondation ARTHRITIS. D'autres subventions peuvent être obtenues auprès d'organismes publics (Ministère de la Recherche, INSERM, CNRS, ...) et de la
SOFREMIP

Association pour les enfants atteints d'arthrite juvénile idiopathique

search
Vidéos témoignages
Vidéos sur l'AJI
Accueil
Contactez-Nous
Documentation   
Infos utiles   
L'association   
Mentions Légales
Livre d'Or
Plan du Site
Adhésion
Dons
Administrateurs